Expo 58

Expo 58

Jonathan Coe / Oct 24, 2019

Expo Londres Thomas Foley travaille au ministre de lInformation lorsquon lui propose de participer lExposition universelle de Bruxelles Mais superviser la construction du Pavillon britannique est plu

  • Title: Expo 58
  • Author: Jonathan Coe
  • ISBN:
  • Page: 354
  • Format: nombredepagesdelditionimprime
  • Londres, 1958 Thomas Foley travaille au ministre de lInformation lorsquon lui propose de participer lExposition universelle de Bruxelles Mais superviser la construction du Pavillon britannique est plus dangereux quon ne pourrait le croire Il est vite rejoint par de savoureux personnages Chersky, un journaliste russe qui pose des questions la manire du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable dune machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nuclaire, Anneke, enfin, lhtesse qui va devenir sa garde rapproche En parodiant le roman despionnage, Coe mdite sur le sens de nos existences Il dresse le portrait dune socit tiraille entre une certaine attirance pour la libert et un attachement viscral aux convenances.

    • [PDF] ↠ Unlimited ✓ Expo 58 : by Jonathan Coe ✓
      354 Jonathan Coe
    • thumbnail Title: [PDF] ↠ Unlimited ✓ Expo 58 : by Jonathan Coe ✓
      Posted by:Jonathan Coe
      Published :2019-07-18T02:15:45+00:00

    About "Jonathan Coe"

      • Jonathan Coe

        Jonathan Coe Is a well-known author, some of his books are a fascination for readers like in the Expo 58 book, this is one of the most wanted Jonathan Coe author readers around the world.


    686 Comments

    1. Auteur de quelques ouvrages très bien ficelés, Coe s'empare ici d'un sujet pour le moins mince. Ce serait une "parodie" de roman d'espionnage des années 1950. Raté !l'intrigue est ridicule, les personnages inconsistants, les dialogues ineptes.Il y a des erreurs historiques (malgré les nombreuses sources en "remerciements").Je pense qu'effectivement la mauvaise traduction rend la lecture encore moins amusante.


    2. voilà un plongeon un peu raté dans le roman d'espionnage qui est un genre qui a ses règles meme sila parodie est l'ambition de ce livre avec les inénarrables Dupont et Pondu du MI5 ou 6, entre autres!Coe semble avoir manqué de nerf et de persévérance après avoir réuni la documentation sur unévènement qui offrait beaucoup de matière pour quelqu'un de plus motivé;on est meme très loin de 'La vie très privée de Mister Sim' dont l'argument parait au départ bien moinsprometteur;reco [...]


    3. Jonathan Coe au moins bon de sa forme. L'intrigue est banale et pesante. L'on ne retrouve pas la fantaisie à laquelle nous avait habitué cet auteur. Même le style n'y est pas : peut-être à cause d'une mauvaise traduction.


    4. Roman sur l'exposition universelle de 1958 en Belgique. Un personnage principal assez ennuyeux et une histoire d'espionnage industriel qui manque d'envergure. Le rythme de la narration est lent au point d'en ressentir un ennui à la lecture.Ce roman ne restera pas un des meilleurs de Coe selon moi. Il est assez décevant.


    5. Encore un très bel ouvrage que nous livre là Jonathan COE. Un bel exemple d'humour et d'autodérision à l'anglaise. Quand en plus cela se passe en Belgique, peuple plein d'humour aussi, c'est un délice.


    6. Jonathan Coe quitte ses paysages et ses personnages so british pour se perdre dans les allées de l'Expo universelle de Bruxelles.L'ombre de l'Atomium intrigue moins que les pelouses du Somerset


    7. Roman passionnant où l'humour est largement présent par les situations cocasses et le côté OSS117 du personnage principal.Je le conseille


    8. du pur bonheurce livre m'a beaucoup diverti, l'ambiance de l'expo, avec tous ces personnages; est bien rendue, une certaine atmosphère


    Leave a Reply